Ecouter son corps pour savoir ce qui est bon

Une tanière, un ours, un corps… et Carl Gustav Jung !

 

Les enseignements de la tanière

Je sors de ma tanière. J’y ai beaucoup cohabité, ces dernières semaines, avec Jung. Oui, le grand Carl Gustav Jung m’a fait l’honneur de venir me tenir compagnie pendant ce temps de retrait ! Et j’ai envie, au moment où je quitte ma peau d’ours pour revenir à la civilisation, de vous partager quelque chose que Jung m’a raconté et qui me semble vraiment important à intégrer dans notre vie !

« Lorsque je veux savoir si une vérité est bonne et salutaire, si c’est une vraie vérité, je me l’incorpore, je l’ingère, pour ainsi dire ; si elle me convient, si elle collabore harmonieusement au sein de mon organisme avec les autres éléments de mon psychisme, si je continue à bien fonctionner, à bien me porter et si rien en moi ne se révolte contre l’intruse, je me dis que c’est là une bonne vérité, qu’elle n’est pas vénéneuse, qu’elle ne me nuit pas. » (C.G.Jung, L’homme à la découverte de son âme)

Une bonne digestion pour une bonne rentrée !

Alors, en ce début de nouvelle année d’activités, en ce temps de sollicitations multiples et de choix à opérer, je nous souhaite d’ingérer, d’incorporer les propositions, les idées, les vérités, qui viennent frapper à notre porte. Et de laisser notre organisme tout entier (et pas seulement notre réflexion ou nos sentiments) nous dire ce qui est bon et salutaire pour nous.

Et si vous avez besoin d’être accompagné.e pour cette ingestion et cette incorporation salutaires, je suis disponible au 6 Quai Xavier Jouvin à Grenoble, les mardis, mercredis et jeudis. Contactez-moi !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × 1 =

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>