Entre la terre et l'eau un espace de ressources pour soutenir la vie

Vivre mieux en se tenant entre la terre et l’eau

 

Un pied dans l’eau, un pied sur la terre

Estran, mangrove, embouchure des fleuves, marais, bord des étangs ou des rivières : ces lieux sont des zones de transition, de limites. Entre l’eau et la terre. Bénéficiant des ressources de la terre et de l’eau, elles sont riches et offrent des écosystèmes qui participent à la résilience écologique.

Mais ce sont aussi des lieux qui peuvent inspirer de la mélancolie car cet espace de rencontre est propice à la pourriture, à la décomposition. Elles correspondent à ce que Clarissa Pinkola Estès appelle le cycle de « vie-mort-vie ».

Oser passer par la mort pour créer et se créer

Ce cycle, créatif par excellence, sommes-nous prêts à l’accepter ? La mort, symbolique ou réelle, peut-elle prendre place dans notre vie sans nous anéantir ? La décomposition, dans un espace intermédiaire, de ce qui appartient au passé peut-elle créer en nous un lieu de résilience, un espace riche et bon pour notre écologie personnelle ?

Expérimenter le chemin de l’entre-deux …

Cette possibilité d’intégrer la mort, la décomposition, la transformation dans un cycle de vie-mort-vie est au cœur des accompagnements que je propose. Chaque jour, je fais l’expérience que  le passage, la transition, la non-fixation dans un « état » (la vie ou la mort, le sec ou le mouillé …) apporte des forces nouvelles, des ressources élargies, un plus de vie dans le présent. Le processus créatif s’inscrit merveilleusement dans ce chemin de l’entre deux … C’est même dans cet entre-deux, dans l’espace de la transformation qu’il s’enracine.

… pour vivre mieux

A travers une approche sensible, à l’écoute des manifestations (physiques, respiratoires, vocales, créatives, émotionnelles, psychiques, spirituelles) de ce qui vit en vous, je vous accompagne dans cet espace. La remise en route du processus créatif vous ouvre à la connaissance de vous-même et à la transformation de ce qui vous fait souffrir ou ne vous convient plus. La présence à vous et à vos ressentis à l’occasion de la rencontre avec la matière créative (terre, peinture, craie, écriture, voix, collage, plateau de sable …), soutient vos mouvements et vos transformations intérieurs et vous conduit vers plus de liberté.

Etes-vous prêt.e à vous tenir entre la terre et l’eau ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt − dix-neuf =

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>