Passer d'un espace à un autre sans se cogner

Comment arrêter de se cogner ?

C’est l’hiver, le temps de passer de l’espace extérieur à l’espace intérieur

« Vivre, c’est passer d’un espace à un autre en essayant le plus possible de ne pas se cogner » écrit Georges Perec. Alors, comment, sans trop nous cogner, circuler dans les différents espaces de nos vies ?

J’ai récemment pris conscience à travers mon corps de tous les espaces dans lesquels se déploie ma vie. Espaces physiques, mais aussi espaces d’engagements divers : familiaux, amicaux, professionnels, associatifs, bénévoles, personnels, artistiques, spirituels…

Tous ces espaces me donnent parfois l’impression de n’avoir rien en commun les uns avec les autres. Ils peuvent m’entrainer soit à faire le grand écart (mais comme je manque de souplesse c’est douloureux !) soit à me cogner en passant de l’un à l’autre (et je vais être couverte de bleus !).

Comment passer de l’un à l’autre avec fluidité ?

La clé n’est-elle pas d’emporter tout ce que je suis dans chacun de ces espaces et de les laisser s’éclairer l’un l’autre ?

Et ce qui me permet d’emporter tout ce que je suis (ressentis physiques, émotions, imagination, souvenirs, pensées), n’est-ce pas mon corps et à travers lui, le présent de chaque espace ? N’est-ce pas la présence à l’instant à travers une présence accrue à ce que vit mon corps ?

Cette présence au présent par mon corps m’offre de reconnaitre la richesse de cette profusion d’espaces à travers la cohésion donnée par mon corps qui est moi instant après instant au lieu de me lamenter d’un manque d’unité.

C’est là qu’est la vie !

Plus il y a d’espaces dans nos vies plus nous risquons de nous cogner. Mais, si je lis bien Perec, c’est là qu’est la vie. Plus nous avons d’espaces à habiter, plus avons besoin de revenir à nous, dans la matérialité présente de qui nous sommes.

Envie de soutenir ce retour à vous-même ? De l’apprendre ? De le redécouvrir ? Voici deux occasions extraordinaires :

Je vous souhaite un très joyeux, lumineux, chaleureux, paisible, doux, vivant … Noël et de belles fêtes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 − deux =

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>