Attendre que l'orage passe ou danser sous la pluie ?

Orages. Ô désespoir ?!

 

On est bien, non ?

Depuis plusieurs semaines, nous avons chaque jour notre lot de pluie et d’orages.
Hier soir, en sortant d’une rencontre avec une amie, l’orage m’a rencontrée à environ 500 mètres de chez moi. Cela a suffi à me mouiller jusqu’à la moelle et des pieds à la tête.
Pendant que je traversais le pont, en tentant de me protéger au mieux de l’eau et du vent, un cycliste en chemisette, tête nue, léger, m’a regardée en me dépassant et m’a dit : « On est bien, non ?». Ça m’a fait rire et j’ai répondu « Oui », trouvant que finalement, une pluie de juin non seulement ce n’est pas froid, mais … (à vous d’inventer la suite !!!)

I’m dancing in the rain …

Et ça m’a donné envie, aujourd’hui, de simplement partager avec vous cette belle phrase de Sénèque, qui est affichée dans mon atelier, et qui résonne souvent en moi, quand je traverse des orages dans ma vie mais aussi quand j’accompagne des personnes qui traversent orages ou tempêtes.

La vie ce n’est pas d’attendre que l’orage passe, c’est d’apprendre à danser sous la pluie.  Sénèque

Belle journée !  Il est encore prévu des averses. Voilà de nombreuses occasions de commencer à apprendre à danser sous la pluie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 − treize =

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>