Back to top
Back to top

Blog

BlogConnaissance de soiJe suis, tu es, nous sommes … des mangroves humaines !
de al richesse de ne pas être juste ceci ou juste cela

Je suis, tu es, nous sommes … des mangroves humaines !

 

Quand nos vies sont dans un « entre deux »

Je reviens sur la mangrove (dont j’ai déjà parlé là), à propos de nos vies qui, parfois, se trouvent dans un « entre-deux ». Vous savez, ces moments où nous nous demandons, indécis : « Est-ce que je veux vivre à la campagne ou à la ville ? », « Est-ce que j’ai besoin de compagnie ou de solitude ? », « Est-ce que j’appartiens plutôt au monde des intellectuels ou à celui des manuels ? », « Est-ce que je suis plutôt ceci ou plutôt cela ? »

Toutes les catégories bien polarisées qui sont censées structurer notre monde peuvent surtout nous faire nous sentir mal à l’aise : finalement, quelle est ma vraie place ? Où est-ce que je suis légitime ? Où est-ce que je me reconnais ? Où est-ce que je suis à mon aise ?

Ah ! Si je savais clairement qui je suis et ce qui me convient !

Il m’est souvent arrivé de croire qu’il fallait que je tranche, que ce serait mieux pour moi : je suis citadine ou rurale, je suis artiste ou thérapeute, je suis sociale ou solitaire, je suis riche ou je suis pauvre …  Pourtant, j’avoue que cette croyance en une obligation de choix me cloue littéralement sur place. Elle m’entrave.

C’est alors que l’image de la mangrove, – cet espace d’interpénétration mutuelle de deux mondes qui d’habitude ne se rencontrent pas -, vient m’éclairer. Cette interpénétration enrichit chacun des espaces, accentue la biodiversité et offre une grande capacité de résilience face aux traumatismes écologiques.

De la richesse de ne pas être juste ceci ou juste cela

Alors, pourquoi ne pas être, nous-mêmes, mangrove ? Pourquoi ne pas accepter de vivre nos existences comme le lieu d’interpénétration et d’enrichissement mutuel d’univers différents ? Que gagnerions-nous en fertilité et en résilience si nous pouvions nous considérer comme ceci ET aussi en même temps comme cela ?

Voici un exercice créatif pour expérimenter les bienfaits de cette possibilité :

  • Sur une grande feuille tracez deux grands cercles avec une intersection.
  • Dans un des cercles notez, dessinez, collez les qualités, les avantages, les intérêts d’un de vos « mondes ».
  • Dans l’autre cercle notez, dessinez, collez les qualités, les avantages, les intérêts du « monde » qui semble diamétralement opposé à l’autre.
  • Puis observez ce qui se trouve à leur intersection : les qualités, les intérêts, les talents qui naissent de cette rencontre.

Que vivent les mangroves en nous !

2 thoughts on “Je suis, tu es, nous sommes … des mangroves humaines !”

 
  1. Author's avatar

    Bonjour Isabelle,

    Merci de me rappeler le lien entre mes univers, que je développe grâce à toi depuis quelques années déjà… C’est un plaisir de commencer cette journée avec cette lecture et l’exercice que je me suis empressée de faire !

    1. Author's avatar

      Ravie de lire que tu développes allègrement tous tes univers et tous tes possibles, France 😀 Continue, continue … Je te souhaite joie, partage et tout et tout … dans ta belle créativité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois + 8 =

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>